Je vous l'ai déjà dit, je ne suis pas top en couture. 

Mais, j'ai une grande qualité ou un gros défaut : je suis perséverante, ou entêtée selon l'idée qu'on se fait de la notion.

Donc, j'achète des coupons de tissus que j'entasse dans une commode qui déborde et, de temps en temps, je tombe sur quelque chose qui me donne envie de m'y remettre... 

La dernière fois, ce fut un chat ! En fait, c'était un chat cale-porte vendu 15 euros dans un magasin. Je l'ai trouvé très joli mais, au moment de me décider à l'acheter, je me suis dit que ce n'était jamais que deux morceaux de tissus cousus ensemble...

Et comme cette idée de cale-porte me trottait dans la tête depuis que j'avais vu un sujet dans Marie-Claire idées il y bien longtemps, j'ai commencé à approfondir la question.

Il serait beaucoup trop long de vous expliquer comment je suis passée du chat au hibou mais j'ai trouvé une belle idée sur ce site :

http://danslesacdemary.wordpress.com/2012/09/03/des-hiboux-cale-porte/

Il restait quand même deux questions pratiques qui me tracassaient :

1  : quel bourrage mettre pour que ce soit assez lourd ? Tous les sites que j'ai regardés proposent du sable mais ça ne me disait rien. Et puis tout le monde n'a pas du sable sous la main... 

2  : comment le laver ? Le cale-porte étant posé par terre, il doit se salir rapidement...

J'ai résolu mon problème en insérant une fermeture éclair sur le coté du cale-porte et en bourrant la base de... riz : tous les magasins proposent un riz bas-de-gamme pas cher et, en versant le kilo de riz dans un sachet plastique, on obtient un bourrage sympa et bien lourd.

Et voici donc le hibou que j'ai fait pour une chambre. Le tissu gris est une chute de celui que j'avais acheté pour faire la tête de lit donc il est parfaitement coordonné. Le satin violet est le même que celui qui m'avait servi pour la doublure de la cape de magicien. Les ronds gris des yeux sont deux chutes d'ourlets de pantalons et je ne sais même pas d'où venait le petit bout jaune pour le bec. Il m'a suffit d'acheter les deux boutons, la femeture éclair et le kilo de riz.

Bien sûr, le chat du magasin n'avait pas ce côté artisanal et le modèle du site ci-dessus est plus abouti. Mais il faut bien se faire la main pour progresser et puis mon hibou est unique, lavable et entièrement fait à la mitaine... Sans compter qu'en cas de disette, j'ai un kilo de riz d'avance !!!

 

hibou

 

La prochaine fois, on fera un peu de musique