C'est l'automne, saison de la citrouille mais aussi des coloquintes. 

Une année, mon beau-père avait semé des graines qu'on lui avait données, pensant que c'était des cornichons. Il s'est retrouvé sans cornichons en été mais avec une magnifique collection de coloquintes en automne.

Comme il ne savait pas quoi faire de son stock, j'en ai récupéré une partie sans trop savoir moi-même à quoi j'allais les utiliser.

Et comme c'est en forgeant qu'on devient forgeron, voici une idée qui m'est venue pour fabriquer un écrin pour une broche coccinelle.

J'ai verni la coloquinte pour la rendre encore plus brillante, crocheté une fleur que j'ai attachée sur un morceau de tulle et qui a servi de support à la broche coccinelle.

J'ai ajouté le 72 puisque c'était pour les 72 ans de ma mère.

 

                       coloquinte coccinelle

Dans le même ordre d'idée, je savais que quelqu'un avait aimé mon petit marin en pâte à sel. J'en ai donc fabriqué un autre que j'ai offert accroché à une coloquinte vernie aussi et agrémentéee d'une autre fleur. Vous verrez, cette année-là personne n'a échappé à sa coloquinte !!!

 

                            colo marin

 

A ne pas renouveler chaque année quand même car, passé l'effet de surprise, la coloquinte peut devenir lassante...

Et voici le livre dont je me suis inspirée pour les fleurs. Elles sont un peu kitch mais c'est une bonne base de départ...

                          mille mailles - fleurs au crochet