Cruel dilemne pour ce nouveau message : j'ai plein de choses à publier, nouvelles ou anciennes et j'avais déjà préparé un petit planning pour le mois.

Mais samedi dernier, j'ai terminé mon nouvel ouvrage et j'en suis tellement ravie que je ne résiste pas à tout bousculer pour déjà vous le montrer.

Les habitué(e)s savent que je suis fan des poupées de Nicole Botton

poupées de grand mère

Mais je suis aussi fan de Fantômette depuis mon enfance.

Fantomette au carnaval 1976  Fantomette contre Fantomettefantomette-et-lile-de-la-sorciere

Et j'ai eu l'idée de concilier les deux : les poupées au tricot et Fantômette.

Je me suis donc replongée dans quelques livres, que j'ai d'ailleurs relus avec grand plaisir, étudié les illustrations de Jeanne Hives et Josette Stéfani puisque nous avions à la maison des éditions différentes et je me suis lancée.

Pour le corps, pas de difficulté, j'ai repris le modèle de base : ballerines rouges, collant noir et corps rose.

Pour le justaucorps,j'avais envisagé de prendre pour modèle un vêtement de chevalier qui figure dans le livre mais finalement, il ne collait pas trop à mes illustrations. Je me suis donc lancée dans une création à 5 aiguilles : un genre de mini robe qui se termine par un col en V. A ma grande suprise, j'ai réussi du premier coup, même pas à défaire des rangs inadaptés !!! Une petite ceinture au crochet a complété le justaucorps.

Inutile de dire que j'en ai été fortement encouragée...

Le col blanc n'était pas bien compliqué même s'il m'a posé dilemne car il est jaune sur les illustrations les plus anciennes. Je me suis ralliée à la majorité : la plupart ont un col blanc et c'est d'ailleurs ainsi qu'il était dans ma mémoire.

Pour le masque, je me suis inspirée de ceux que j'ai déjà faits au crochet.

Pour le bonnet, j'avais un modèle de bonnet de père Noêl : bof !

Là encore, j'ai adapté un truc à 5 aiguilles.

Il y avait encore la cape noire doublée de rouge. J'avais un peu peur de l'épaisseur mais rien ne pouvait plus m'arrêter après tous ces succès et je l'ai aussi réussie du premier coup. 

Fantômette02

Il ne restait plus que le visage à broder, les cheveux bouclés à implanter (une laine frisottée achetée pour ce genre d'occasion a fait l'affaire) et la fameuse broche en or en forme de F.

Fantômette05

Comme à chaque fois, cette chose informe qu'est une poupée que l'on fabrique prend vie quand on lui brode son visage : c'est toujours quelque chose qui m'impressionne, même après toutes ces années.

Fantômette04

Et voilà donc MA Fantômette au tricot, un peu moins svelte que celle de mon enfance mais j'en suis très fière quand même.

Fantômette01

Fantômette03

Fantômette06

Fantômette07

 

Il me reste à faire Ficelle, Boulotte, le Furet, Oeil de Lynx, le Prine d'Alpaga...