A la mitaine

16 décembre 2018

le pull de Noël

Aujourd'hui, je crois que c'est la journée du pull de Noël ou journée du pull moche...

Je dis "je crois" parce que tous les sites ne sont pas d'accord sur la date : certains disent que c'est le 3è vendredi de décembre.

Perso, j'adore ces pulls alors j'ai craqué cette année sur un modèle de supermarché. Je ne voulais quand même pas y faire des frais : l'idéal serait d'un tricoter un moi-même pour l'an prochain !

 

pull renne 01

 

pull renne 02

 Et, bien sûr, j'ai choisi un renne...

Posté par alamitaine à 09:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


13 décembre 2018

Les bouchons Père Noël

L'an dernier, ma soeur avait fabriqué des pères Noël avec des bouchons.

Père Noel MC 2017 01

Père Noel MC 2017 02

Père Noel MC 2017 03

J'ai vu que  Babcia  en avait fait cette année. Elle a aussi fabriqué des  souris sur le même principe.

Posté par alamitaine à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 décembre 2018

biscuits de Noël à la mitaine

Je vous l'ai dit ?

Cette année, je suis motivée par l'idée de Noël. Cela faisait longtemps que j'y étais indifférente mais là, j'ai envie de Noël...

On a donc commencé les pâtisseries de Noël dès dimanche dernier par des étoiles spéculoos

speculoos

Samedi, j'ai fait des pains d'épices

pain épices

Et hier, on a testé des sapins amande, gingembre et meringue

biscuits

 

Les recettes de bicuits sont tirées de ce livre :

recettes biscuits maison

La recette de pain d'épices vient de Marmiton, je la fais depuis des années en variant les épices en fonction de mon stock. Cette année, j'ai mis quatre épices, gingembre, cannelle, cardamome et écorce d'orange confite.

Le petit truc en plus, c'est de remplacer un peu de farine de blé par de la chataigne, de la noix ou de la noisette...

 

Posté par alamitaine à 16:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 décembre 2018

la déco de Noël en perles

Une idée de décoration de Noël à faire avec les enfants : en perles à repasser.

deco Noémie 01

deco Noémie 02

deco Noémie 03

deco Noémie 04

Offertes par ma nièce l'an dernier : elle a des prédispositions, elle est née le jour de la Saint-Nicolas...

Posté par alamitaine à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 décembre 2018

premier dimanche de l'Avent

Dernière ligne droite pour les cadeaux : bien occupée à l'atelier des lutins.

J'étais beaucoup plus en avance l'an dernier : 

Mickey groupe 03

A cette époque, j'avais déjà fait tous mes personnages Disney puisque Pluto était terminé pendant les vacances de Toussaint et que c'était l'avant dernier.

Cette année, je traine, je traine... Les dernières semaines vont être chargées. 

Je crois que le plus difficile est fait mais c'est peut-être mon optimisme naturel qui prend le dessus. La semaine à venir va être cruciale.

Bon dimanche à tous

Posté par alamitaine à 08:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


27 novembre 2018

La lavette renne

Vous avez remarqué ? C'est bientôt Noël !

Comme depuis quelques années, je me suis mise à la mode renne, j'ai trouvé un modèle de lavette. 

 

lavette renne 04

 

C'est toujours sur le site du Cercle de fermières Montréal-Nord et c'est très amusant à faire.

Le plus difficile est de prendre la photo...

 

lavette renne 01

 

lavette renne 02

 

lavette renne 03

 

 

Posté par alamitaine à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 novembre 2018

la manique poule n°2

J'avais déjà crocheté une première manique poule :

manique poule 01

En voici une deuxième.

manique poule 02

J'ai pourtant suivi le même modèle et pourtant, ce n'est pas tout à fait la même...

manique poule 03

Etonnant non ?

Posté par alamitaine à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 novembre 2018

Bon anniversaire Mickey ET Minnie

Demain, c'est l'anniversaire de Mickey.

On oublie souvent de dire que c'est aussi l'anniversaire de Minnie...

Il y a tout juste un an, je préparais mes cadeaux de Noël et j'avais justement choisi pour thème les personnages Disney de l'univers de Mickey, inspirée par ces modèles de Phildar qui me faisaient envie depuis longtemps...

Phildar Mickey 

J'avais donc tricoté Mickey et Minnie pour deux de mes petits-neveux et nièces, sans même savoir que ce serait leur anniversaire... Quel à-propos ! 

Mickey Minnie 01

Parmi les articles publiés à l'occasion, j'ai trouvé celui-ci dans 20 minutes. Car on glose beaucoup sur l'anniversaire de Mickey mais on oublie un peu Minnie...

Anniversaire de Mickey: Minnie mérite-t-elle d’être une icône féministe?

MOUSE POWER La souris la plus célèbre du monde a 90 ans et invisibilise encore et toujours la pauvre Minnie…

Benjamin Chapon

 Publié le 16/11/18 à 19h13 — Mis à jour le 16/11/18 à 19h13

A l’instar des enfants nés un 25 décembre  qui se font bien carotter du point de vue des cadeaux chaque année, Minnie se fait régulièrement voler son anniversaire. Oui, voler, rien de moins. Dimanche, le monde fêtera les 90 ans de Mickey, mascotte inoxydable de l’empire Disney. Et Minnie, née le même jour, passera encore aux oubliettes.

On a coutume de dire, quand on a un brin de fibre féministe, qu’il y a encore plus inconnue que le soldat inconnu : sa femme. Par son invisibilisation, Minnie pourrait ainsi devenir une icône de la lutte pour les droits des femmes. Mais le personnage, souvent cruche, présentée comme dépendante de Mickey et sans personnalité propre, en a-t-il l’étoffe. 20 Minutes a plongé dans l’histoire de la souris au nœud entre les oreilles pour y piocher quelques anecdotes qui pourrait la transformer en symbole du girl power.

Une naissance d’héroïne badass

Le 18 novembre 1928 naissent Minnie et Mickey à l’écran dans le dessin animé Plane Crazy. On la retrouve en compagnie de Mickey qui lui fait faire un tour dans un avion de sa construction. Fiérot, le pilote essaye d’embrasser Minnie de force, celle-ci le repousse, Mickey insiste et patatras, Minnie tombe de l’avion (« Un regrettable accident, m’sieur le juge »). Heureusement, la maline Minnie utilise ses culottes en guise de parachute : une vraie suffragette ! Presque une Femen…

90 ans avant MeToo, Minnie apparaît donc comme une jeune femme volontaire et indépendante. Hélas, cet acte de naissance badass apparaît vite comme une exception. Dans les dessins animés suivants, Minnie devient un faire-valoir de Mickey et incarne la demoiselle en danger que le héros doit sauver ou séduire.

Demoiselle en détresse qui sait se prendre en main

Souvent au centre des disputes entre Mickey et Pat Hibulaire, qui cherchent à obtenir ses faveurs, Minnie va peu à peu devenir la compagne officielle de Mickey. Un « adjuvant » du héros comme l’expliquent les encyclopédistes de l’univers Disney, John Grant et Dave Smith. Il y a heureusement, quelques glorieuses exceptions à la règle et certains épisodes montrent une Minnie maîtresse de son destin, qui sauve même la mise à Mickey à plusieurs reprises.

Même passive, Minnie peut toutefois être érigé en icône des victimes de la masculinité toxique.

Mise au second plan à cause du brotherhood

Dès lors qu’apparaissent les deux grands copains de Mickey, Donald Duck et Dingo, en 1934, Minnie disparaît presque totalement. Classique… Un autre personnage féminin Disney, la vache Clarabelle, populaire dans les années 1930, subit le même sort.

Dans ces années-là, Minnie incarne à son corps défendant’invisibilisation des femmes dans l’espace public, ces rares apparitions se cantonnant à des rôles de princesse éplorée ou de petite amie jalouse…

Ménagère modèle mais sans enfant

Minnie renaît grâce à ses animaux de compagnie et ses nièces. Mickey a Pluto, Minnie a un chien, Rover, mais surtout le chat Figaro. Le matou aura d’ailleurs sa propre série de dessin animé. Honneur que Minnie n’a jamais reçu en 90 ans d’existence… Ménagère modèle, notamment dans un film de propagande domestique pendant la Seconde Guerre mondiale, Minnie sait tenir son foyer. Elle cuisine, elle fait le ménage. A Mickey l’aventure, à Minnie la maison.

Au milieu de cet océan de clichés sexistes, Minnie sauve un peu l’honneur grâce à ses nièces dont elle s’occupe sans montrer de réel « instinct maternel. » Comme la plupart des personnages Disney, Minnie n’a pas d’enfants et semble très bien s’en arranger, là ou Daisy, par exemple, veut devenir mère à tout prix.

L’émancipation mercantile

Minnie va être en partie sauvée par le consumérisme. Quel destin ! Dans les années 1980, le personnage a du succès auprès des petites filles. Disney renifle la combine et développe des programmes autour de Minnie, comme Totally Minnie. En 1986, Minnie est la star affichée des parcs d’attractions Disney où l’on peut visiter, dès 1993, sa maison. Même si elle n’a toujours pas sa propre série et n’est presque jamais le personnage central des dessins animés, Minnie a des magazines à son nom et est l’un des personnages les plus représentés dans les produits dérivés.

Les 90 ans d’existence peineront donc réellement à inspirer les jeunes féministes de 2018, si ce n’est dans son acte de naissance. Gageons que dans les 90 années à venir, Minnie se découvrira une passion pour la lutte contre le patriarcat.

Alors bon anniversaire Mickey

Mickey05

ET BON ANNIVERSAIRE MINNIE

Minnie02

Posté par alamitaine à 11:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 novembre 2018

11 novembre

Un petit hommage en ce jour de 11 novembre : un bleuet créé pour l'occasion. 

bleuet01

bleuet02

bleuet03

Le pourtour est inspiré d'un modèle trouvé ici

mille mailles - fleurs au crochet

Le reste est improvisé à partir de photos de la fleur originale

Pour l'histoire du bleuet, cet article de Ouest-France :

Ce dimanche 11 novembre, la France commémorera le centenaire de l’Armistice, signée par les Alliés et les Allemands en 1918. Ce jour-là, comme tous les ans, un bleuet ornera les monuments commémoratifs et les vestes et manteaux des représentants politiques venus rendre hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale. Mais pourquoi cette petite fleur bleue est devenue le symbole du 11 novembre ?

Réinsertion des anciens combattants :

Dès 1916, deux infirmières de l’hôpital militaire des Invalides, Suzanne Lenhardt, veuve d’un capitaine d’infanterie, et Charlotte Malleterre, fille et femme d’un général, organisent des ateliers pour aider les « gueules cassées » et les blessés de guerre à se réinsérer dans la société.

Les pensionnaires confectionnent des bleuets en tissu et les vendent dans la rue,. Cette activité leur permet d’avoir un petit revenu et le bleuet devient un symbole de réinsertion par le travail.

Depuis cette époque, l’Œuvre nationale du Bleuet de France vend sur la voie publique des bleuets sous forme de pin’s et de badges pour commémorer le 11-Novembre, mais aussi le 8-Mai, date anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’argent récolté permet de venir en aide aux anciens combattants, aux veuves de guerre, aux pupilles de la Nation, ainsi qu’aux victimes du terrorisme.

Pourquoi le bleuet ?

Le bleuet était, avec le coquelicot, la seule fleur à pousser sur les champs de bataille. (Photo : Pxhere)

 Comme l’explique le Bleuet de France sur son site, cette fleur « rappelle l’uniforme bleu horizon » des jeunes recrues qui arrivaient sur les champs de bataille. Ces soldats étaient surnommés les « Bleuets » par opposition aux « Poilus » qui étaient dans les tranchées depuis un bout de temps. Le bleu de la fleur rappelle aussi « la première couleur du drapeau tricolore ».

Cette petite fleur était, avec le coquelicot, l’une des rares à pousser dans les tranchées et sur les champs dévastés, malgré la boue. Ces deux fleurs apportaient des notes de couleur dans un paysage apocalyptique. D’ailleurs, les pays anglophones ont, eux, adopté la petite fleur rouge pour commémorer l’Armistice.

Ainsi, au Royaume-Uni, au Canada et dans d’autres pays du Commonwealth, le « Jour du souvenir », qui commémore le 11-Novembre, est également appelé « Poppy Day », le Jour des coquelicots.

 

Des croix ornées de coquelicots ont été installées à l’Abbaye de Westminster, à Londres, pour la commémoration de l’Armistice. (Photo : Neil Hall / EPA)

 Le rouge de la fleur rappelle la couleur de l’uniforme britannique et canadien. Mais c’est surtout le poème In Flanders Fields (Au champ d’honneur) qui contribue à faire du coquelicot le symbole des soldats morts au combat.

Publié dans la presse britannique en décembre 1915, ce rondeau a été rédigé par le lieutenant-colonel canadien John McCrae pour les funérailles d’un ami tué sur un champ de bataille. L’auteur y métamorphose les corps des soldats ensanglantés en coquelicots (« Dans les champs de Flandre, les coquelicots fleurissent »).

Et pour une bonne action : le site du Bleuet de France 

Posté par alamitaine à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 novembre 2018

Alors on danse ?

Un cadeau pour une petite fille : un couple d'artistes !

artiste01

artiste03

artiste04

artiste05

artiste02

Ce sont des marionnettes de doigt tirés de ce livre :

un crochet par la France

Entièrement réalisés au crochet avec des restes de laine

Posté par alamitaine à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,